Que faire quand le pétrole ne coule plus assez vite

Venezuela : la fin de l’âge d’or (I)

mercredi 9 août 1972

  STEPCZYNSKI Vladimir     JOURNAL DE GENÈVE

Jailli pur un jour étouffant d’octobre 1922 du puits de los Barrosos, le pétrole a fait naître, dans le bruit d’une fantastique ex­plosion et à la lueur d’une flamme immense, un pays qui, grâce à lui, est aujourd’hui l’un des plus riches d’Amérique latine : le Vene­zuela (« petite Venise »), baptisé ainsi par le premier Européen qui a posé le pied sur cette terre privilégiée en 1499. La petite ville d’in­diens, bâtie sur pilotis et semblant surgir des eaux du lac de Maracaïbo, qui s’offrit à la vue de l’Italien Americo Vcspucci, lui fit Irrésistiblement songer à Venise.