Le Venezuela arrache sa camisole de force américaine

mercredi 5 janvier 1972

  CALDERA Rafael     AFP     JOURNAL DE GENÈVE

Caracas, 4 - (AFP) La décision spectaculaire du Venezuela de dénoncer le traité commercial américano-vénézuélien, annoncée par le président Rafael Caldera dans son message du Nouvel An, a reçu l’approbation unanime de tous les secteurs économiques et politiques de ce pays.
Selon les observateurs, cette mesure constitue pour le président Caldera (démocrate-chrétien) un nouveau succès dans l’application de sa politique de "nationalisme démocratique" qui a déjà conduit à la nationalisation du gaz naturel et au retour à l’Etat des concessions pétrolières ua fur et à mesure de l’expiration des accords.


Voir en ligne : Le Venezuela arrache sa "camisole de force" américaine